Le style 360° (ou Post-responsive design)

Le style 360° (ou Post-responsive design)

Le Responsive Web design est une approche de conception Web qui vise à l’élaboration de sites offrant une expérience de lecture et de navigation optimales pour l’utilisateur quelle que soit sa gamme d’appareil (téléphones mobiles, tablettes, liseuses, moniteurs d’ordinateur de bureau).

Webdesign et son usage

Une expérience utilisateur « Responsive » réussie implique un minimum de redimensionnement (zoom), de recadrage, et de défilements multidirectionnels de pages.

Nouveaux usages, nouveaux design

Son objectif est de faire face à la multiplicité des appareils, des formats et des interfaces. On pouvait penser qu’un site responsive était suffisant pour être au top mais ce serait oublier les applications, la télévision, la domotique, les voitures connectées… qui créent de nouveaux usages.

L’high tech a connu une croissance dopée par les appareils mobiles mais dans un marché qui commence à être saturé, elle doit être vigilante. Le webdesign doit s’inscrire dans une approche globale, les chartes graphiques doivent être déclinées sur tous les supports: enseigne, print, numérique, in-store… La crédibilité de la marque dépend aujourd’hui de sa cohérence sur son concept, son design et sa communication

L’app’ first

Une des grandes tendance actuelle du 360° est l’«app first» populaires et faciles à mettre en place, elles renforcent l’expérience entre la marque et l’utilisateur.

Une application native est un produit développé spécifiquement dans divers « langages » (iOS, Android, WindowsPhone) et qui se télécharge et se référence au sein d’un « Store » (AppStore, Google Play, Windows store).

Cela lui confère certains avantages :

* La prise en charge facilitée de fonctionnalités natives (touch, accéléromètre, notifications, GPS, etc.)
* Un installation possible sur son périphérique
* Une totale « acclimatation » au périphérique (ergonomie, performances, densité de pixels)
* La présence de sa marque sur l’AppStore (pour ne citer que lui) et de pouvoir disposer d’un « raccourci » sur le smartphone de l’utilisateur

… Mais aussi certains inconvénients :

* Un développement spécifique dans plusieurs langages (propres à iOS, Android, WindowsPhone, etc.)
* Le coût du développement, des licences, et de la maintenance pour chaque système d’exploitation
* Un contenu non indexable par un moteur de recherche web classique
* La mise à jour de l’application nécessite une action de l’utilisateur

Pour répondre à ce besoin de déclinaison, le travail du designer sera de mettre en place des identités visuelles suffisamment fortes, pour pouvoir se décliner sans se diluer, sur tous types de supports, du print au numérique.

Quand vous ne faites pas du « Mobile first« , c’est l’inverse qui se produit : les navigateurs mobiles récupèrent toutes les règles de votre site pour les ordinateurs puis suppriment ou adaptent les éléments, ce qui leur fait plus de travail et dilue les identités visuelles si elles n’ont pas été assez travaillées.

Le webdesign vous intéresse? Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre rubrique culture digitale!

Tu peux également nous suivre sur notre page Facebook ou Pinterest pour plus de tendances et d’actualités sur le sujet!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *