Johanna Olk, graine de talent

Johanna Olk, graine de talent

Johanna Olk est une très jeune artiste de 23 ans installée depuis deux ans à Guétary, près de Biarritz, où elle partage ses journées entre la plage et son atelier. Elle donne vie à une infinité de jeunes femmes à l’allure  mélancolique grâce à un trait noir minimaliste et à des aplats de couleur grise.

Johanna a grandi en Bretagne, où le ciel est gris et parfois blanc, où les paysages sont bruts et où les vagues se fracassent sur les rochers. Cette ambiance particulière se ressent à travers les dessins, les peintures et les tatouages de la jeune femme. Elle imagine des images graphiques et  minimalistes aux traits fins, jouant avec les codes de la simplicité et la mélancolie du quotidien.

Les yeux, miroirs de l’âme

Ses dessins sont reconnaissables entre tous. Sa marque de fabrique ? Les yeux qu’elle s’amuse à placer sur les mains de ses silhouettes féminines.

Elle explique son geste ainsi :
« Mes personnages ont souvent le regard perdu ou dissimulé, les yeux sont d’ailleurs placés sur leur corps, bien souvent leurs mains, parfois sur leurs vêtements. Pour moi, ce sont les gestes et les attitudes qui importent plus que tout le reste. »

On trouve également très souvent un autre objet dans ses illustrations :
« Sans en fumer, je suis également obsédée par les cigarettes, un objet-accessoire totalement voué à disparaître à mon sens. La cigarette est pour moi le symbole tangible de la mélancolie. »

Une manière différente d’embellir un corps

Johanna s’est retrouvée tatoueuse un peu par hasard, bien qu’elle ait commencé à s’intéresser à cet art très jeune. En effet, mal dans sa peau elle voyait dans le tatouage une manière différente d’embellir un corps. C’est donc à Biarritz qu’elle a d’abord suivi une formation, puis elle a été repérée sur Instagram par Eva Edelstein, créatrice du tattoo shop Désolée Papa à Paris.
Elle l’a ensuite invitée à être résidente dans son salon pendant plusieurs mois. C’est ce séjour parisien qui l’a fait connaître dans le milieu et ce jusqu’à Rennes !
C’est début 2017 qu’elle rencontre Maylis et Mathias, créateurs du concept store Atelier Grammage à Rennes. Véritable coup de foudre artistique ils lui demandent dans un premier temps de créer de visuels à faire imprimer sur leurs t-shirts. Ce n’est que quelques mois plus tard qu’ils lui proposent de venir en résidence dans leur boutique pour tatouer rennais et rennaises le temps d’un weekend.

Désolée papa

Désolée Papa est un studio de tatouage pas comme les autres. Situé dans le  6ème arrondissement de Paris c’est endroit pastel teinté de  rose et de bleu où le tatouage et le beauty concept store se côtoient.
Créé par la tattoo artist Eva Edelstein en 2015, elle l’a nommé ainsi en référence à son père qui n’était, jusqu’alors, pas au courant que le corps de sa fille était recouvert de tatouage !

Le tatouage vous intéresse? Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre rubrique tatouage !

Tu peux également nous suivre sur notre page Instagram ou Pinterest pour de belles inspirations et notre page Facebook pour plus d’actualités sur le sujet!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *